Améliorer une photo de concert avec Adobe Lightroom

Depuis environ 6 mois, je prends exclusivement mes photos en format RAW et plus JPEG !

Le format RAW est à la photo numérique ce que le « négatif » est à la photo argentique.

Il évite la perte de données inhérente au format de compression Jpeg et supprime le traitement numérique appliqué par les programmes automatisés (portrait, paysage, …) de l’appareil photo.

Il permet donc de faire manuellement et à posteriori ce que le processeur du boitier photographique fait plus ou moins bien automatiquement.

Cela permet souvent de récupérer une photo qui aurait été perdue en Jpeg. J’entends par perdu le fait de cramer les blancs ou de sous exposé une photo par exemple.

Pour plus de détails sur le format RAW, allez voir cet excellent article de Nicolas Genette.

Ce format est réservé aux passionnés et aux perfectionnistes de la photo car il demande beaucoup de temps sur ordinateur après les prises de vues. Il demande également beaucoup d’espace disque (environ 10 Mo par photo pour un capteur 10 Megapixels).

Il nécessite un logiciel spécialisé permettant de lire le format RAW spécifique à la marque de votre appareil (.CR2 pour Canon, .NEF pour Nikon …). J’utilise Adobe Lightroom qui est capable de lire tous les formats propriétaires et permet de gérer le flux de travail complet d’un photographe professionnel, du classement des photos, par le développement et jusqu’à la création de galeries Web …

Pour tout connaitre sur Adobe Lightroom, 2 excellents sites:

http://www.utiliser-lightroom.fr/

http://www.lemondedelaphoto.com/

Voici un exemple des possibilités du Logiciel:

La photo de Concert est un exercice photographique assez compliqué car la lumière subit de forte variation en peu de temps ce qui perturbe les automatismes du boitier et empêche des pauses trop longues (1/50s maximum). Il est nécessaire d’avoir un objectif avec une ouverture importante (f/2.8 voir f/1.8 et plus) et d’utiliser une sensibilité ISO élevée (800, 1600, 3200 …).

Plus la sensibilité ISO est élevée, plus le bruit sur la photo sera important. Le bruit se caractèrise par des pixels parasites qui trouble la netteté de la photo comme on peut le voir dans le carré blanc sur la photo ci-dessous (cliquez sur la photo pour avoir une vue élargie).

Sur cette photo prise avec une sensibilité ISO de 800, on voit que le bruit est très présent. Pour l’estomper, j’augmente le paramètre « Noirs » de Lightroom ce qui décale l’histogramme vers la gauche et fait disparaitre le bruit. En plus, cela met en valeur les zones lumineuses très marquées sur des photos de concert.

Sur cette photo, on peut également critiquer le cadrage. Pour ma défense, j’utilisais le Canon 50mm f/1.8 et je n’avais pas la possibilité de me rapprocher. Le recadrage numérique est donc essentiel pour mettre en valeur la photo. Un capteur de 10 Mega pixel prend alors tout son sens car même après le recadrage, j’obtiens une photo de 2586×1724 pixels soit l’équivalent d’un appareil 4Mega Pixel ce qui me permet encore de faire un tirage 10×15 de très bonne qualité.

Concert « Pomme C » de Calogero à Vannes (28/03/2008) – 1/60s à f/2,2, ISO 800

Autre exemple:

Avant:

Après:

1/40s à f/1,8, ISO 800

De nombreux autres paramètres permettent d’améliorer la photo « de base ». D’autres techniques logicielles sont également possible pour réduire le bruit d’une photo comme par exemple le logiciel NeatImage. A tester …

Tags: , , , , , ,

9 comments

  1. salut Olivier, merci pour cet article. C’est vrai qu’il faut de la patience pour travailler en raw et je connais pas mal de pros qui ne shootent qu’en jpg. C’est mon cas, je préfère réaliser 150 photos sur un concert et j’en garde une quinzaine que j’exploite. C’est vrai que je fais très peu de tirages mais quand je dois le faire, ‘j’ai une epson R1900, la plupart des fichiers jpg me suffisent. Il faut dire qu’avec le capteur 24×36 du 5D tu obtiens des fichiers jpg d’une telle qualité. Parfois pour débruiter j’utilise noiseware que je trouve pas trop mal. Pour moi effectivement l’obstacle à bosser en raw c’est le temps que tu multiplie par … 10 peut être. C’est vrai aussi que ça doit dépendre des personnalités. je ne suis pas un perfectionniste. J’aime me sentir en mouvement et je trouve que je passe assez de temps devant mon écran. Alors peut être que l’alternative au raw, ce sont d’excelmlentes optiques et un capteur full frame comme le 5D. Enfin c’est mon avis. Le jour où je me mettrai à tirer des très grands formats, je changerai peut-être d’avis. Je te signale au passage que j’ai tiré de très beau A3 de clichés réalisés avec un powershot de 3 Millions de pixels. Alors 4 millions pour du 10×15, je pense que tu es encore très largement sur-dimensionné.

  2. Merci Philmouss pour ce commentaire, doit on comprendre que tu es photographe professionel ? Pour le RAW, je suis d’accord, il faut être perfectionniste ou tout simplement aimer la retouche photo pour se lancer dans l’aventure. Toutefois, je ne pense pas qu’un capteur full frame et une excellente optique résoudront le problème d’un ciel cramé sur une photo très contrastée par exemple, alors que le RAW, oui. Le full frame permet d’utiliser des optiques hors EF-S à leur focale réelle (très utile pour le grand angle) et une bonne optique te donnera un meilleur piqué, ceux sont 2 choses qui pour moi ne sont pas liée au format RAW. Pour le tirage 3M ou 4M pixel, je suis d’accord, cela suffit pour du 10×15. Je faisais parti avant des partisans du « Il nous vendent du Mégapixel mais c’est purement commercial » et maintenant, je suis plutot du coté des « beaucoup de pixels ca sert quand meme pour faire des recadrages encore imprimable, pratique quand on a pas de téléobjectif ».

  3. Non j’ai pas dis que j’étais professionnel, encore que ça dépend de la définition vu le nombre de photos que je prends. J’ai dis que je connaissais bcp de pros et d’amateurs très éclairés qui ne bossent qu’en jpg. Pour le problème des ciels cramés, le 5d est réputé pour sa dynamique alors ça sera moins cramé qu’avec un apsc en général et j’utilise aussi un 350d alors je vois la différence. Mais sinon je récupère un ciel cramé (enfin disons bien surexposé) sous toshop et en général ça suffit. Enfin pour moi en tout cas. Les pros qui n’utilisent pas le raw c’est à cause du temps en post traitement qui peut exploser. Mais j’aprécie beaucoup le travail léché et les heures que tu passes sur une photo. Quand tu dois fournir de l’illustration au quotidien, je sais pas si tu peux passer tout ce temps. Enfin, j’essaie parfois de limiter « l’emprise de la technicité », Doisneau ou Cartier Bresson étaient connus pour leur technicité aproximative. C’est mon parti pris, mais il y a tellement de façon de faire de la photo et c’est ça qui est bien. Pour les pixels ben oui tu as raison aussi. Mais pour l’utilisateur moyen avec 5 ou 8 millions de pixels et un bon objectif en général ça suffit. J’ai un copain qui a encore un powershot a 2 millions de pixels et qui me scotche par la qualité de ces cadrages quand il revient de ses expéditions en montagne. Pour revenir au Full frame, il y a pas que le problème de la distance focale, il y a le nombre et la taille des photosites. Un full frame est bien plus grand qu’un apsc et permet par là une meilleure gestion de la dynamique. Par contre après c très sensible alors il faut de bons cailloux. Je veux pas vendre du full frame, je parle juste de mon expérience. Ceci dit je fais encore des clichés qui me satisfont pleinement avec mon 350d. le principal reproche que je lui fais en dehors de la conversion de focale, c’est son p… de viseur rikiki. Pour conclure, je suis pas anti-raw, j’ai testé, même avec DXO, mais j’ai arrêté justement quand je suis passé au 5d par que ces s… de chez dxo faisait payer un supplément pour la gestion du 5d, identifié comme boitier pro. J’y reviendrai peut-être, on sait jamais. Ah ben ça débat dur sur ompb :-)

  4. C’est bien, c’est bien, débattons mon ami !! Je savais pas qu’un capteur full frame avait une dynamique plus importante. Donc effectivement, ça peut aider.

  5. bonjour,
    quant à moi, je prends mes macro (et la plupart de mes photos) en RAW , ensuite, je ne sais pas l’exploiter …
    (sony alpha100)

  6. circuitolink…

    Améliorer une photo de concert avec Adobe Lightroom | Olivier Martins Photos…

  7. banque en ligne choix…

    Améliorer une photo de concert avec Adobe Lightroom | Olivier Martins Photos…

  8. I absolutely love your blog and find nearly all of
    your post’s to be just what I’m looking for. Would
    you offer guest writers to write content for yourself?
    I wouldn’t mind publishing a post or elaborating on many of the subjects you write about here.
    Again, awesome website!

  9. credit immo maielleur taux…

    Améliorer une photo de concert avec Adobe Lightroom | Olivier Martins Photos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>